"Viens, Esprit Saint !"

Une journée pour prier en communauté

Devenir des disciples-missionnaires

Samedi 24 juin 2017 de 9 h 30 à 16 h
Lycée Sainte Famille - 12, rue de Saintonge (donnant Cours Aristide Briand)

Programme de la journée :

• 9 h 30 : Accueil - Prière - Enseignement

- Temps personnel (devant le Saint Sacrement)

- Petits groupes sur texte d'Évangile

• 12 h 15 : Pique-nique partagé + café (offert)

• 14 h : Petits groupes "LES CUBES ET LES MOTS"

- Enseignement

- Bref temps personnel

- Prière communautaire

• 16 h : Envoi

Un accueil est prévu pour les enfants : prière de signaler à l'avance leur présence à Gabrielle Perrier (07.82.37.39.83)

 

Les "disciples-missionnaires" sont ceux qui vont vers ceux qui ne fréquentent pas l’Église, qui sont indifférents ou qui ne la fréquentent plus, pour de bonnes ou mauvaises raisons. Ils ne le font pas sous la forme d’un prosélytisme, mais sous la forme d’un rendre compte de l’expérience chrétienne, de la joie d’être chrétien.[...]

Être "disciple-missionnaire" , c’est aussi renoncer aux urgences, dit le pape, pour accompagner ceux qui restent au bord de la route. Parfois, nous sommes capables de laisser des gens au bord de la route. Le pape, lui, lit le Bon Samaritain, un texte majeur de La Joie de l’Évangile : on ne peut pas sacrifier les plus petits d’entre nous aux urgences - qui sont toujours celles que nous imaginons, mais qui ne sont peut-être pas les urgences de Dieu. Renoncer aux urgences pour accompagner ceux qui sont restés au bord de la route dans un diocèse, consiste à s’interroger sur les plus petits qui sont à servir dans notre diocèse. De même, François dira à la fin du texte, que la réalité humaine, économique, pastorale, la réalité est plus grande que nos idées, traduisons : plus grande que nos utopies pastorales. C’est la réalité de notre humanité dans le diocèse qui compte, non pas nos grandes utopies pastorales.[...]

Source :http://www.viereligieuse.fr/Le-disciple-missionnaire-dans-l